Enfance / Jeunesse

Petite enfance : ressources et astuces par le RAM


Bien se laver les mains en cette période

Nombreux sont les parents et les professionnels à se demander comment faire comprendre aux enfants qu’il est important de se laver les mains.

Nous savons que l’éducation positive favorise l’adhésion de l’enfant et que la contrainte ne lui donne pas envie de coopérer. Alors pourquoi ne pas transformer cet apprentissage essentiel en un moment ludique et agréable ?

Vous pouvez faire le test en déposant des paillettes colorées sur différents objets et les faire toucher ensuite. En regardant leurs mains, ils s'apercevront que les paillettes se transmettent... comme les bactéries ! De plus, les paillettes ont souvent du mal à partir. Les enfants auront un défi : s'en débarrasser grâce à de l'eau et du savon !

Pour que le lavage de mains soit efficace, il faut qu'il dure un certain temps. Une astuce ? Chantez une chanson, qui dure environ 30 secondes, et facile à retenir. "Joyeux anniversaire" est un exemple parfait (à chanter deux fois dans son intégralité). C'est bien plus amusant comme ça ! Vous avez un tout-petit ? Une comptine sur le thème du lavage de mains est parfaite et adaptée à son âge.

Je vous souhaite de passer un moment avec ces petites astuces. 😊

Garder et respecter le rythme de tous en cette période

Vous avez peut-être remarqué que votre enfant vous sollicite beaucoup et souvent…

L’enfant n’a pas la notion du temps comme l’adulte, il ne comprend pas « plus tard », « dans 5 minutes », et toutes ces petites réponses que nous pouvons formuler au quotidien 😊

Même lorsque l’on ne peut ni aller à l’école, ni vraiment sortir de chez soi, il est important pour les enfants de garder des routines et une journée structurée.

Pour que l’enfant ne soit pas perdu pendant cette période, vous pouvez créer un planning journalier qui vous aidera à structurer le temps. Pour que l’enfant le comprenne et y adhère, vous pouvez créer le « cadre » sur informatique et le faire décorer par votre enfant. Cela permettra à votre enfant de savoir ce qu’il fera dans la journée, et donc de mieux se concentrer durant ses activités.

-Le temps de travail scolaire : vous pouvez changer la disposition de son bureau ou lui en installer un à côté du vôtre, si vous télétravaillez. Cela lui permettra de comprendre que, tout comme vous, qu’il devra travailler pendant la journée, et que ce ne sont pas les vacances.

Attention ! Le temps de travail va varier en fonction de l’âge de votre enfant. Il est recommandé des changements d’activités toutes les 45 minutes, durée de concentration moyenne d’un enfant (beaucoup moins si l’enfant à moins de 4/5ans). Le temps de travail scolaire sera moins important que durant une journée d’école….

- Une autre façon d’apprendre : les enfants, vers l’âge de 20 /24 mois entrent dans ce que l’on appelle les jeux symboliques, ils adorent imiter les adultes et donc participer aux taches de la maison (profitez en car cela va changer… 😉). Alors pourquoi ne pas laisser votre enfant vous aider ? Laissez votre enfant vous aider à cuisiner ou à faire le ménage avec vous. Vous pouvez aussi trouver le moyen de lui faire apprendre tout en faisant ces tâches. On favorise la motricité fine en étendant le linge, on favorise le développement cognitif en rassemblant les chaussettes par paires, l’enfant qui passe le chiffon à poussière découvre les formes, les volumes…pour lui c’est une activité à part entière….

- Permettre les temps d’écran cadré : inutile de se culpabiliser, les écrans prennent une place importante en cette période (comptines en ligne, jeux, échange avec la famille et les amis pour maintenir le lien…). Mais il important de garder à l’esprit que les écrans ont des cotés néfastes pour le jeune enfant et qu’ils entravant sa créativité. Il est donc important de définir un temps pour les crans, se mettre d’accord sur leur utilisation et alterner avec des temps de lecture, dessin, activités créatives et des activités sportives….

- Les activités sportives : un enfant a besoin de se dépenser pendant la journée. Si vous avez un jardin, laissez vos enfants prendre l’air. Mais si vous n’avez pas d’extérieur, vous pouvez tout de même proposer de se dépenser à l’intérieur.

 

 

Gestion des émotions

Parce qu'il est nécessaire, pour les enfants, de pouvoir profiter d’un espace cocooning, d’un espace calme…

L’enfant a besoin d’un espace dans lequel il peut être seul, loin des distractions et du bruits ambiant… Ce besoin prend davantage de sens durant cette période de confinement !

Ces espaces de calme/relaxant sont une réelle nécessité pour l’enfant qui a besoin, à moment ou à un autre, d’une pause pour retrouver son calme (à la suite d’un jeu moteur, d’une situation de frustration, de colère…). Certains enfants très réactifs aux stimulus environnementaux, aux bruits, aux couleurs vives et aux mouvements peuvent adopter des comportements pour vous signifier que là, c’est trop…

Même s’il n’est pas toujours facile pour les enfants en bas âge de reconnaître le moment précis où la surexcitation est à son comble, le moment où ils doivent prendre les moyens nécessaires pour se calmer.

L’adulte peut alors l’accompagner en ayant pris soin de lui installer un espace rien qu’à lui…. pour les plus grands, il peut être envisagé que l’adulte aménage, construise cet espace avec l’enfant. Il s’agira là, d’un chouette moment de créativité et de coopération 😊

Parce que l’enfant a aussi besoin « de ne rien faire » parfois pour créer, rêver et laisser libre court à son imaginaire….

L’enfant pourra s’y lover quand il en a besoin, pour se retrouver, lire des livres, parler à son doudou… Ces espaces peuvent être aménagés avec des matelas, des tapis superposés, des petits coussins… Ou dans des cabanes….

Une sélection de photos que vous pouvez retrouver sur la page facebook "Enfants & Cie Pédagogies créatives" : www.facebook.com/enfantsetcie

 

 

Parce que vous avez peut-être remarqué que votre enfant pleure plus que d’habitude, qu’il cri davantage, tape…je vous propose une petite fiche sur les émotions….

En ce moment plus que jamais, il est important de rappeler que l’enfant ne dispose pas de la maturité cérébrale nécessaire à l’aider à gérer ses émotions. Il est souvent traversé par une tempête émotionnelle qu’il ne comprend pas parce qu’il ne sait pas identifier, nommer ses émotions et parce que son cerveau ne lui permet pas encore de gérer.

En ce moment, l’enfant qui est une véritable éponge, ressent peut-être l’inquiétude, l’angoisse des ses proches…il se rend bien compte que tous le monde est à la maison, qu’il ne voit pas papy et mamie, ni peut être sa « nounou » ….

« Les émotions sont d’abord des réflexes de survie, de préservation. La peur, par exemple, est une alerte face à une menace, réelle ou imaginée. La colère, elle, est le résultat d’une frustration face à l’expression d’un besoin non pris en compte. Les émotions jouent donc un rôle très important en termes de communication puisqu’elles disent des choses de nos besoins. »

Les adultes peuvent aider l’enfant et l’accompagner dans ses émotions en les comprenant comme un moyen de communication, d’expression d’un besoin….

 


Ci-dessous les marionnettes émotionnelles créées par Dorothée de la crèche :

 

Le cerveau dans la main, une animation pour aider les enfants à gérer leurs émotions : https://youtu.be/9aONSCU9v_w

Vice Versa | Faites la rencontre de Colère et Dégoût : https://youtu.be/e9rS3ngQE2M

Il est important de verbaliser « tu es en colère… », « tu es triste… » et de faire la différence entre le fait que l’émotion est légitime et que l’enfant a le droit de la vivre et le fait que la manière dont il l’a montré n’est peut-être pas acceptable…

 

– Le sac à émotions : pour permettre à l’enfant d’y déposer symboliquement sa colère/tristesse au moyen de petits objets symboliques représentant chaque émotion et préalablement réalisé ou du moins investi par l’enfant.

– Le sac à cris : proposer à l’enfant de crier devant un petit « sac à cris » pour y mettre sa colère et l’aider à contrôler ses cris. Il a le droit de crier, mais on lui propose une autre façon de le faire en redirigent ses cris, sa colère « dans » le sac. Cela peut aussi s’envisager avec « une cabane à cris »un lieu préalablement choisi avec l’enfant, dans lequel il est libre de crier comme il le souhaite…

– Les plumes ou la paille : l’intérêt est de permettre à l’enfant de souffler pour l’aider à mieux respirer. La respiration lui permettant de s’apaiser. Il s’agira soit de souffler sur des plumes, soit de souffler dans une paille plongée dans un verre d’eau…

- Le coin à émotions : un gros pouf, un coussin pour permettre à l’enfant de se lover dedans pour retrouver une certaine, contenance (Il faut aussi permettre la réassurance, encourager l’enfant à se détendre. Le coussin des émotions y aide, ainsi que l’enroulement (rassembler les membres inférieurs de l’enfant vers le ventre, main sur le front pour le recentrer). OU, une table et chaise avec des feuilles à disposition pour que l’enfant puisse exprimer son émotion à travers le dessin (dessin de la colère) …

- L’humeur du jour avec le référentiel-couleur-des-émotions ci-joint en PDF

 

« SOS Emotions ! Mon enfant…ses émotions, comment les accompagner ? » https://www.facebook.com/lesptitssages/photos/gm.781425112384661/1270821859774429/?type=3

 

Idées, jeux et sports

Idées de bricolage pour Pâques

Voici une fiche de jeux pour ce week-end de Pâques que vous partage, Aurélie Quivoron, animatrice au RAM.

 

Comment créer de jeux avec du matériel de récupération ?

Sabrina Berger, Assistante Maternelle sur Lesquin vous partage ses créations. Merci Sabrina 😊

Les jeux seront proposés avec la vigilance d’un adulte

Il vous faut un couvercle de boîte à chaussures, des rouleaux vides de papier aluminium (plus solide), un cutter et de la déco si vous le souhaitez.
Le but du jeu étant d’encastrer les tubes de bonne dimension dans les fentes correspondantes.

 

Il vous faut un socle en carton (couvercle de boite à chaussures), des goulots de bouteilles et leurs bouchons, un cutter et des gommettes.

Le goulot est collé et le but du jeu pour que le petit puisse exercer sa motricité fine sera de visser/dévisser les bouchons.

Pour le plus grand, le but du jeu est de reproduire les planches proposées en y associant le bouchon avec la même gommette.

 

Il vous faut des bouchons de bouteilles de lait, des papiers de différents modèles et le tour est joué …

Le but du jeu étant de replacer le bouchon dont le fond correspond à celui sur la planche.

 

Il vous faut un socle en carton (couvercle de boite à chaussures), des bâtonnets en bois, du papier rigide de couleur, un cutter.

Le but du jeu étant de placer les « papi fleurs » dans les encoches de la même couleur.

 

https://www.lacourdespetits.com/peinture-gonflante-tests-r…/

Pour réaliser de la peinture gonflante maison, il vous faudra (pour 3 petits pots de peinture) :
- 3 cuillères à soupe de farine,
- 3 cuillères à soupe de sel fin,
- 5 à 6 cuillères à soupe d’eau,
- des colorants alimentaires ou de la peinture,
- 1 cuillère à café de levure ou 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium (en option),
- Un four micro-ondes.

 

Une boite à trésors le site HOPTOYS vous propose des vidéos, des outils à télécharger pour réaliser une boite à rubans (motricité fine), un atelier « formes et contrastes » pour les petits….

https://www.bloghoptoys.fr/

« Nous vous proposons des idées d’activités sensorielles très simples à mettre en place à la maison pour accompagner les plus jeunes dans leur découverte du monde et leurs premiers apprentissages. »

 

https://www.parents.fr/enfant/culture-et-loisirs/les-meilleurs-jeux-pour-enfants/15-idees-pour-occuper-les-kids-pendant-le-confinement

https://papapositive.fr/26-albums-filmes-pour-les-enfants-gratuit/

 

https://www.unjourunjeu.fr/inscription/

 

https://www.unjourunjeu.fr/printable/jacques-a-dit-bouge-ton-body/

https://papapositive.fr/14-facons-de-faire-bouger-les-enfants-en-confinement/?

 

Faire comprendre la situation aux enfants

https://www.bloghoptoys.fr/coronavirus-comment-expliquer-aux-enfant-la-situation?

 

Se ressourcer en tant que parents

Information pour soutenir les parents pendant cette période :

Le groupe SOS Parentalité, le groupe de discussion du réseau Parentalité Créative vous propose des Facebook Live proposés tous les jours à 10h dans le groupe Facebook. Ces moment sont menés par des professionnels, consultants en parentalité du réseau Parentalité Créative.

Vous pouvez juste écouter, profiter des échanges et poser vos questions 😊

Ces professionnels se mobilisent également pour vous proposer des ateliers découverte gratuits du cycle d'ateliers Vivre et Grandir Ensemble créé par Catherine Dumonteil Kremer- Parentalité Créative.

Ces ateliers seront organisés en visioconférence par petits groupes de 6 à 8 participants maxi. Pour tous les parents d'enfants de 0 à 18 ans.

3 dates proposées :
Mercredi 22 avril de 14h à 15h
Mercredi 29 avril de 17h30 à 18h30
Mercredi 6 mai de 21h à 22h

Clôture des inscriptions 48h avant l'atelier.

Pour vous inscrire c'est ici : https://forms.gle/jHHeFLipGVBhpUi47

 

https://papapositive.fr/le-guide-des-parents-confines-pdf-gratuit/

 

http://www.cdumonteilkremer.com/…/un-numero-de-peps-gratuit…

 

Les professionnels de la petite enfance et de l'enfance se mobilisent

 

Catherine Dumonteil Kremer (Fondatrice et directrice, à Parentalité Créative et Fondatrice et Rédactrice en chef, à PEPS le magazine de la parentalité positive) a créé un groupe pour aider les parents à faire face à la fermeture des écoles, collège, lycée, universités, crèches dont l’ objectif est de « sortir de son isolement, partager notre expérience, mettre en place des réseaux de solidarité locale... » SOS Parentalité, le groupe de discussion du réseau Parentalité Créative

Horaires élargis pour la ligne téléphonique SOS parentalité

 

En espérant que ces informations peuvent contribuer à vous soutenir durant cette période.

Je reste disponible pour toutes questions à l’adresse mail suivante : ram@ville-lesquin.fr

A bientôt.

Aurélie Haudrechy

Educatrice de Jeunes Enfants