La mairie

La commune

La commune : ses origines, son territoire

Les nombreuses découvertes archéologiques effectuées dans la région de LILLE prouvent que notre territoire faisait partie de la cité des Ménapiens où l’implantation gauloise est attestée de façon certaine à au moins 500 ans avant notre ère.

En 2009, les équipes de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, travaillant sur le site d’un nouveau lotissement devant voir le jour au hameau de Merchin, découvrirent les traces d’une nécropole mérovingienne comportant 97 tombes datant du V° au VII° siècle ainsi qu’une ferme gallo-romaine.

A l’époque féodale, LESQUIN faisait partie de la Châtellenie de LILLE instituée en 1038 par Bauduin V, comte de Flandres.

Les étymologistes ont assigné plusieurs origines au nom de notre village. On a dit que « Lesquin, Lechin » était pour le « chin », « le clos », comparable à « Lequin », hameau de Presles, ( Val d’Oise ), désigné en latin par cunéus, angulus, ( le coin ). Monsieur Mannier, étymologiste reconnu, indique que « Lechin », « Lekin », est plus vraisemblablement un nom d’origine germanique et paraît être « Lekem », « Lec-Hem », composé de la finale « hem », « hein », ( demeure, habitation ).

Une chose est certaine, notre village nous est connu dès 1066, au moment de son édification en paroisse intervenue dans le cadre de la fondation de la Collégiale Saint-Pierre de LILLE.

De forme, irrégulière, notre territoire mesure environ 4,5 kilomètres dans sa plus grande longueur, ( du Nord-Nord Est au Sud-Sud Est ), et 3,5 kilomètres dans sa plus grande largeur, ( d’Est en Ouest ). 

Sa superficie est d’environ 841 hectares, avec un point culminant, ( 57,37 mètres ), se situant au Moulin de Lesquin. Le point le plus bas, ( 30,76 mètres ), se trouve au niveau du hameau de Merchin. Les repères intermédiaires indiquent 53,56 mètres près de l’église, 48,62 mètres au passage à niveau de Gamans, et 44,21 mètres au passage à niveau d’Eveltin.

Les armoiries restées attachées à notre commune sont celles de la seigneurie d’HAYNIN près de Saint Ghislain. Jean de HAYNIN, seigneur de LESQUIN, portait « d’or à la croix engrêlée de gueules ». La lecture du blason reste inchangée, que celui-ci soit représenté en couleurs ou en noir et blanc avec les hachures de convention.

Un peu d'histoire : Les archers de Lesquin

 

La confrérie d’archers fondée vers 1730 est sans doute le groupement « sportif » le plus ancien ayant existé dans notre commune.

Dans l’acte notarié portant création de la société, nous constatons la présence de patronymes bien connus à LESQUIN, (DEVENDEVILLE, LEFEBVRE, BERNARD, COURSIER, DELEMER…).

Une confrérie d’archers existait encore à LESQUIN au début du XX° siècle. La photo que nous reproduisons a été prise dans une salle de l’estaminet tenu par Madame Veuve BERNARD puis par Monsieur Maurice SERRURE, situé à l’angle des actuelles Place Jules Guesde et rue Pasteur, en face de l’allée de la Brasserie.

Parmi les archers nous pouvons noter la présence de Messieurs Paul et Ernest BERNARD, Auguste LAMERAND, Alexis et Emile DEFRETIN, Adolphe HUBERT, Alfred ROELANTS, Alexandre PERUS….